L'aromathérapie et les chevaux : font ils bon ménage ?

SANTE EQUINE

L'aromathérapie et les chevaux : font ils bon ménage ?

Petit tour dans l’Histoire 

 

Revenons aux basiques. l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a défini le terme “huiles essentielles” par : “ Produit odorant, généralement de composition complexe, obtenu à partir d’une matière première végétale botaniquement définie, soit par entraînement par la vapeur d’eau, soit par distillation sèche, ou par un procédé mécanique approprié sans chauffage. L’huile essentielle est le plus souvent séparée de la phase aqueuse par un procédé physique n’entraînant pas de changement significatif de sa composition.” 

 

Pour simplifier, l’huile essentielle est l’essence distillée de la plante aromatique. Leur nom d’huile est trompeur puisqu’elles ne contiennent aucun corps gras. 

 

C’est en Egypte Ancienne que nous retrouvons les plus anciennes traces manuscrites d’utilisation des huiles essentielles, soit plus de 4500 ans avant J-C ! Elles étaient principalement utilisées en baume pour des actes sacrés tels que les rites funéraires, mais aussi en tant que cosmétiques.  C’est ensuite au sein des civilisations grecques, romaines, amérindiennes et chinoises qu’elles sont utilisées. 

Au Moyen-Âge, leur utilisation est mise de côté principalement associée à la sorcellerie pour renaître durant les Croisades pendant lesquelles leurs vertus antibiotiques sont exploitées afin de lutter contre les épidémies. Elles seront ensuite utilisées pour leur parfum afin de créer des fragrances à destination de la haute société. 

L’Histoire raconte que c’est en 1910, suite à l’explosion de son laboratoire, que René-Maurice Gattefossé, brûlé aux mains, plonge celles ci dans un contenant d’huile essentielle de lavande  (pensant que c’était de l’eau). Il va noter une cicatrisation rapide dans les jours qui suivront et orientera ses travaux de recherche vers l’aromathérapie. Il ouvrira la voie à Jean Valnet qui assoit l’intérêt porté aux huiles essentielles et leurs effets. Aujourd’hui l’aromathérapie s’est popularisée, elle prend de plus en plus de place dans les rayons des pharmacies mais également de la grande distribution...  

 

La trousse à huiles essentielles pour débutant 

 

Les huiles essentielles et leurs promesses de soin “naturel” suscitent l’intérêt de plus en plus de propriétaires de chevaux. Pourtant, mal utilisées elles peuvent devenir dangereuses pour l’organisme. Les chevaux, par nature et en s’aidant de leur odorat et de leurs vibrisses peuvent réussir à “se soigner” grâce aux plantes en les choisissant. Il n’est donc pas insensé de leur faire sentir les huiles essentielles que vous comptez utiliser et de noter leur réaction face à celles-ci, ils peuvent déjà vous guider. 

Pour les novices de leur utilisation, sachez qu’il faut toujours les diluer et ne pas les utiliser pures en application cutanée. Evitez tout contact avec les muqueuses ou les yeux afin de ne pas provoquer d’irritation. 

Voici 4 huiles essentielles que vous pouvez utiliser pour les petits maux du quotidien, sans vous soucier de leur nocivité pour votre cheval, ni même pour vous : 

  • Eucalyptus citronné : antalgique, anti-inflammatoire, vous la retrouvez notamment dans les recharges Cap-Tend des guêtres Capsular. Elle est souvent utilisée pour soulager les douleurs articulaires et inflammatoires : arthrite, rhumatismes… mais aussi en cas de tendinite
  • Gaulthérie odorante ou couchée : antalgiques et anti-inflammatoires pour soulager les Douleurs inflammatoires et musculaires
  • Arbre à thé : Antibactérienne, Antifongique, Anti-inflammatoire pour favoriser la lutte contre les infections de la peau, tant les mycoses, abcès et furoncles
  • Lavande vraie : Antispasmodique puissante, Cicatrisante, Apaisante, anti-inflammatoire pour soulager les affections cutanées infectieuses, cicatricielles ou allergiques.

 

Vous avez désormais quelques bases pour creuser le sujet de l’aromathérapie pour votre cheval. Demandez TOUJOURS l’avis d’un professionnel de santé avant de vous lancer en apprenti sorcier. L’utilisation des huiles essentielles n’est pas un traitement et ne remplacera pas l’intervention d’un vétérinaire. 

 

Sources : 

https://osteopathechevauxchiens.com/soignez-tous-les-petits-maux-de-votre-cheval-avec-8-huiles-essentielles/

https://www.aroma-zone.com

https://www.compagnie-des-sens.fr

 

L'aromathérapie et les chevaux : font ils bon ménage ?