Planning de remise en route des chevaux après le confinement

SANTE

Et si le confinement était le bon moment pour tout reprendre de zéro ? Sans parler de la perte des moyens physiques de vous et votre compagnon à 4 pattes, il y a sûrement des petits défauts, des mauvaises habitudes que vous aviez prises tous les 2. Ce retour au travail est peut-être le bon moment pour repartir sur de bonnes bases.

Ce planning s’adresse aux propriétaires de chevaux qui n’ont pas réellement travaillé (pas plus d’une séance de longe par semaine) pendant le confinement. 

Il faudra être patient, même si c’est frustrant, pour retrouver son cheval au top de sa forme après ces semaines de confinement sans avoir travaillé. Tout comme son cavalier, le cheval aura perdu en cardio et en musculature.

Ce planning s’étend sur 3 semaines et propose des exercices montant progressivement en intensité.

Mais qui dit physique, dit mental aussi. Les chevaux ont dû s’habituer à ce manque de travail et de présence de leurs cavaliers. Le stress et la pression que les compétitions, le travail et les cavaliers eux-mêmes mettent sur leur cheval vont revenir brutalement. Les chevaux ont pu souffler pendant ce confinement, des vacances que beaucoup n’ont jamais eu aussi longues. Il va donc falloir réintroduire le travail sans les blaser.

On rajoutera que pour certains chevaux, en plus d’une fonte musculaire, il peut aussi y avoir un stock de gras plus ou moins important, rendant ainsi le travail plus compliqué. Il ne faudra pas négliger cela sous peine de porter préjudice aux articulations du cheval.

Planning de remise en route des chevaux après le confinement

Semaine 1 :

J1 : longe sans enrênement pour un réveil musculaire en douceur

J2 : longe sans enrênement pour un réveil musculaire en douceur

J3 : promenade en main (le cavalier peut travailler son cardio aussi de cette façon)

J4 : longe avec enrênements

J5 : longe avec enrênements

J6 : repos

J7 : séance de plat en carrière (grosse détente/stretching)

Semaine 2 :

J1 : séance de plat, travail sur les abdos

J2 : extérieur

J3 : stetching

J4 : repos

J5 : longe avec enrênements

J6 : obstacle, ligne de mécanisation pour gymnastique

J7 : séance de plat, assouplissement, travail latéral

Planning de remise en route des chevaux après le confinement
Planning de remise en route des chevaux après le confinement

Semaine 3 :

J1 : stretching

J2 : repos

J3 : séance de plat, travail sur la cadence au galop

J4 : Obstacle, parcours de cavalettis

J5 : longe

J6 : plat, travail latéral

J7 : repos

Idées d’exercices :

En longe sans enrênement pour reprendre tranquillement :

Séance de 30 minutes max.

  • Les transitions rapprochées font travailler les abdominaux et donc le dos. Le galop est une allure pour travailler le fond MAIS il n’est pas recommandé de faire énormément galoper un cheval en longe, sous peine d’abimer ses jarrets.
  • Pour la souplesse on privilégiera les rétrécissements et les agrandissements de cercles (attention au temps passé sur les petits cercles).
  • Pour la poussée des postérieurs et l’étirement des antérieurs, le travail sur les barres au sol est indiqué. On pourra varier les distances et même mettre 2 dispositifs différents sur le même cercle (avant de varier l’amplitude, veillez toujours à avoir un cheval régulier dans l’allure).

 

En longe avec enrênements pour agir un peu plus sur l’attitude et donc le fonctionnement de son cheval :

Au début séance de 30 minutes max, au fur et à mesure on peut se rapprocher des 45 minutes, mais pas plus.

On pourra faire les mêmes exercices que sans enrênement mais avec plus d’intensité. Selon l’enrênement, on recherchera l’extension d’encolure et le travail sera plus du stretching, ou à l’inverse, garder la nuque haute avec un cheval moins étendu.

 

En extérieur :

Des séances qui permettent au cheval et à son cavalier de se vider la tête tout en travaillant, que ça soit intense ou pas. 

Le galop aura d’avantage un impact sur le cardio, le pas plutôt sur la musculature. 

Pour la première sortie, on évitera les forts dénivelés qui pourront arriver un peu plus tard pour travailler la musculature du dos et de l’arrière main.

 

Le travail sur le plat :

Pour recommencer, on évitera les séances trop longues de trot assis. On se contentera d’un stetching sur des séances courtes aux 3 allures, sans oublier de varier l’attitude de temps en temps.

  • Tout comme en longe, le travail des transitions rapprochées favorisera le développement du dos et des abdos mais aussi la qualité de l’équilibre longitudinal.
  • Le travail d’incurvation et la mobilisation des hanches et des épaules permettra l’assouplissement ainsi que l’engagement des postérieurs sous la masse ce qui obligera le cheval à se tendre et à travailler son dos.
  • Les déplacements latéraux de côté (comme la cession à la jambe) rajouteront de la rectitude et de la souplesse. On peut même varier l’exercice en y ajoutant des transitions inter et intra-allures pendant le mouvement.
  • Le travail au galop va être bénéfique pour le cardio et pour l’équilibre longitudinal. Pour ne pas faire des tours et des tours de carrière sans rien faire, on place des dispositifs de barres au sol et on travaille la variation d’amplitude, la cadence, la régularité et la rectitude.

 

Le travail à l’obstacle :

Pensez à rallonger un peu les temps de pause entre les passages. Prenez en compte que les articulations et tendons sont plus sollicités pendant les séances de saut et que votre cheval n’a pas fait grand-chose ces derniers temps. Il y a un risque de tendinite et autres lésions si vous ne prenez pas le temps de le réhabituer à ces efforts. On évitera de sauter de gros obstacles sur les premières séances.

  • Gymnastique : lignes d’obstacles. Commencez par 3 puis rajoutez-en selon l’avancée des séances. Pour travailler plutôt la force, rentrez au trot, moins on avance, plus le cheval force en prenant le temps de sauter. Pour aider votre cheval sur l’organisation entre les sauts et améliorer sa réactivité, rajouter des barres de réglage ou utilisez des sauts de puce. Pour l’amélioration du geste de devant, mettez des barres en V sur vos obstacles. 

Variez les profils d’obstacles. Les cavalettis plutôt pour la cadence, les verticaux plutôt pour le geste, les oxers plutôt pour la force, les croix pour la rectitude et le geste.

  • Parcours : Une fois que le souffle du cheval sera revenu à un stade le permettant, vous allez pouvoir retravailler en parcours. Utilisez des cavalettis pour ne pas mettre votre cheval trop à l’effort et vous concentrer sur les bases (tracé, rectitude, cadence, etc…). Les hauteurs pourront revenir plus facilement avec ces bonnes habitudes.

 

Programme rédigé par Éléonore Rimmele, ambassadrice Akhal. 

Photos : Studio Flora Charpentier

Planning de remise en route des chevaux après le confinement