Comment savoir si mon chien a une dysplasie ?

MALADIE CHIEN

Comment savoir si mon chien a une dysplasie ?

 

Comment savoir si mon chien a une dysplasie ? Comment soigner la dysplasie chez le chien ? Comment soulager les douleurs de la dysplasie ? Comment éviter la dysplasie chez le chien ?

 

Qu’est-ce que la dysplasie chez le chien ? 

 

La dysplasie de la hanche est une maladie complexe.

Elle est fréquente chez certaines races de chien et nécessite une approche particulière. 


 

Définition de la dysplasie chez le chien

 

 

La dysplasie chez le chien correspond à une malformation ou déformation résultant d’une anomalie de développement d’un tissu ou d’un organe.

 

Cette anomalie de développement survient pendant la période de croissance du chien. 

 

Les chiens naissent avec une morphologie normale, puis les tissus mous autour des articulations atteintes se relâchent. 

 

Ainsi, on observe donc une laxité excessive chez le chien. 

 

Les mouvements effectués par le chien atteint de dysplasie deviennent anormaux et l’os en contact avec l’articulation se déforme. 

 

L’os ne correspond plus avec la cavité articulaire et l’articulation se détériore. 


 

La dysplasie, une maladie principalement héréditaire

 

La dysplasie est une maladie héréditaire. 

 

C’est une pathologie très complexe car elle ne dépend pas que d’un seul gène. 

 

La dysplasie dépend en effet de l’influence combinée de plusieurs gènes

 

De plus, certains chiens sont porteurs de la maladie mais ne l’exprimeront jamais. 

 

Les gènes causant la dysplasie peuvent se manifester chez le chiot, sans s’être manifestés précédemment chez ses parents. 

 

Il est alors très difficile d’éradiquer génétiquement la dysplasie puisque certains sujets ne la déclareront jamais. 


 

Les facteurs ayant une incidence sur le déclenchement de la dysplasie

 

La dysplasie est une pathologie héréditaire et génétique. 

 

Cependant, certains facteurs extérieurs jouent également sur le déclenchement de la maladie. 

 

Ces facteurs peuvent être : 

  • Un exercice intensif en pleine croissance ; 
  • Une croissance trop rapide ;
  • L’obésité. 

 

Un excès d’exercice physique dans la période de croissance du chiot peut amener à déclencher la dysplasie. 

 

Faire monter et descendre des escaliers régulièrement à un jeune chien est également déconseillé. 

 

L’alimentation est aussi un facteur important pour la dysplasie du chien. 

 

Un apport trop conséquent en énergie et en calcium peut causer d’importantes atteintes chez le chiot ou le jeune chien. 

 

Le poids du chien est également à surveiller. 


 

Les zones touchées

 

Il existe plusieurs zones pouvant être touchées par la dysplasie chez le chien. 

 

Les principales zones sont : 

  • La hanche ;
  • L’épaule ;
  • Le coude.

 

parties-corps-dysplasie

 

 

La zone la plus connue et majoritairement touchée par la dysplasie chez le chien est la hanche. Il s’agit du type de dysplasie le plus courant. 

 

L’articulation touchée par la dysplasie de la hanche est celle joignant la tête du fémur avec l’acetabulum. 

 

L’acetabulum, aussi appelé cotyle, correspond à la cavité articulaire dans laquelle s’emboîte le fémur. 

 

Une autre zone pouvant être touchée par la dysplasie chez le chien est l’épaule

 

Lorsqu’elle est localisée à l’épaule, la dysplasie touche l’articulation reliant l’omoplate et l’humérus.

 

Enfin, une autre partie du corps du chien touchée par la dysplasie est le coude

 

Quand le coude du chien est touché, c’est l’articulation joignant l’humérus, le radius et l’ulna qui est attaquée. 


 

Les races de chien principalement touchées par la dysplasie


 

Traditionnellement, les chiens les plus touchés par la dysplasie sont les chiens de grande et moyenne taille. 

 

Ainsi, les races les plus touchées sont : 

  • Les Labradors ;  
  • les Goldens Retrievers ;
  • les Rotweillers ;
  • ou encore les Saints Bernards.

 

Cependant, on remarque de plus petits sujets atteints, comme les bouledogues anglais ou encore les cockers. 


 

Les chiens LOF et la dysplasie

 

Du côté des chiens de race, inscrits au LOF ( Livre des Origines Françaises ), de très importantes précautions sont prises. 

 

Pour chaque club de race, un stade radiographique est défini. 

 

Les chiens seront autorisés à être admis en classe A et donc à reproduire seulement s’ils ne dépassent pas le stade radiographique défini. 


 

Comment soulager les douleurs de la dysplasie ? 

 

Les symptômes de la dysplasie chez le chien

 

Les premiers signes 

 

La dysplasie peut se remarquer très tôt chez le chien, lorsqu’il est encore chiot. 

 

Dès 4 à 6 semaines, certains sujets peuvent commencer à montrer des symptômes. 

 

En revanche, certains chiens ne montreront de symptômes qu’à un âge avancé (2, 5, ou même 10 ans). 

 

Les premiers signes identifiables pour un chien atteint de dysplasie sont : 

 

  • Une boiterie postérieure, un manque de coordination de l’arrière-train ;
  • Une réticence à sauter ou courir ; 
  • Des difficultés au lever ou au coucher, lors de la montée ou la descente d’escaliers. 


 

Les symptômes avancés

 

Au début de son développement, la dysplasie ne provoque pas de douleur spontanée. 

 

En revanche, la douleur apparaît lorsque la dysplasie est installée depuis un long moment. 

 

Elle se déclenche lorsque la pathologie provoque l’usure des cartilages

 

Une douleur arthrosique peut alors survenir. 


 

Le diagnostic de la dysplasie par un vétérinaire

 

Le diagnostic de la dysplasie chez le chien ne peut être confirmé que par un vétérinaire. 

 

palpation-veterinaire-chien-dysplasie

 

Le vétérinaire réalisera alors un examen :

  • orthopédique ; 
  • radiographique ;
  • arthroscopique.  

 

Cet examen sera réalisé pour déterminer si le chien est atteint par la dysplasie et si oui, à quel degré.
 

 

Le classement A B C D E pour une dysplasie de la hanche 

 

Lorsque la dysplasie de la hanche survient chez le chien, il est possible de définir son avancée selon cinq stades. 

 

Ces stades sont déterminés grâce à l’angle de Norberg-Olsson. 

 

angle-chien-dysplasie

 

 

Cet angle donne une idée de la pénétration de la tête du fémur dans la cavité acétabulaire.

 

L’interligne articulaire est l’espace visible entre la cavité acétabulaire et la tête du fémur. Pour une hanche normale, l’interligne est un liseré fin à bords équidistants.

 

Pour une hanche dysplasique, cet interligne est en forme de virgule. 

 

A : Aucun signe de dysplasie coxo-fémorale 

 

La congruence articulaire est bonne. L’angle doit être supérieur ou égal à 105 degrés. 


 

B : Presque normal 

 

L’angle est compris entre 100 et 105 degrés. 


 

C : Dysplasie coxo-fémorale légère 

 

L’angle est toujours compris entre 100 et 105 degrés mais on peut avoir apparaître un début de subluxation. 


 

D : Dysplasie coxo-fémorale moyenne 

 

La congruence articulaire est mauvaise. L’angle est quant à lui compris entre 100 et 90 degrés. 

 

E : Dysplasie coxo-fémorale sévère  

 

La congruence articulaire est très mauvaise et l’angle est inférieur voire très inférieur à 90 degrés. 



 

dysplasie-chien-hanche


 

Les traitements de la dysplasie chez le chien 

 

Plusieurs traitements sont à envisager chez un chien atteint de dysplasie : 

  • Les traitements vétérinaires non chirurgicaux ;
  • Les traitements naturels ;
  • Les traitements vétérinaires chirurgicaux.


 

Les traitements (vétérinaires) non chirurgicaux 

 

Les anti inflammatoires et antalgiques

 

La dysplasie de la hanche peut se traiter de façon non chirurgicale. 

 

Dans ce cas, des anti inflammatoires ou antalgiques sont prescrits au chien. 


 

Les traitements naturels pour soulager la dysplasie chez le chien 

 

 

Les compléments alimentaires 

 

On peut aussi opter pour des compléments alimentaires favorisant la souplesse articulaire, comme les chrondroprotecteurs. 

 

Les chrondroprotecteurs représentent un soutien du cartilage pour le chien. 

 

Il existe un nombre important de compléments. Les principaux sont : 


 

La glucosamine

Elle se trouve dans les carapaces de crustacés. 

 

La glucosamine aide à diminuer la douleur et les raideurs articulaires. 

 

Elle permet aussi de gagner de l’amplitude de mouvements. 


 

Le sulfate de chondroïtine

Le sulfate de chondroïtine est naturellement fabriqué par l’organisme du chien. 

 

Il aide à stimuler la reconstitution du cartilage endommagé et possède des vertus anti inflammatoires. 


 

Le Curcuma Longa

Souvent utilisé comme épice, le curcuma présente de nombreux avantages dans le soutien de l’organisme du chien. 

 

Le curcuma permet notamment de soutenir le système musculo-squelettique du chien et contribue à la souplesse articulaire. 


 

L’extrait de moule verte

L’extrait de moule verte est très riche en nutriments, en minéraux et en oméga 3. 

 

Il aide à atténuer les atteintes articulaires. 


 

La physiothérapie

 

La physiothérapie est aussi envisageable pour un chien atteint par la dysplasie. 

 

Pour les cas de dysplasie les plus légers, la rééducation préventive peut être envisagée. 

 

Elle accompagnera alors le chien en croissance pour qu’il prenne une masse musculaire suffisante. 

 

La rééducation préventive permettra donc un meilleur maintien de l’articulation et une apparition plus tardive de l’arthrose. 


 

La Cape MyKani pour soulager les douleurs de la dysplasie

 

La Cape MyKani est un dispositif de soin pour chien. 

 

Ce dispositif de soin diffuse des principes actifs naturels pour améliorer le bien-être du chien au quotidien. 

 

L'objectif de la Cape MyKani est de venir soulager et prévenir les pathologies musculaires et articulaires que votre chien peut rencontrer au cours de sa vie. 

 

La Cape MyKani a été conçue pour les chiens :

  • en croissance ; 
  • sportifs ;
  • en convalescence ;
  • vieillissants ; 
  • en pleine forme.

 

La Cape MyKani est assemblée dans un tissu 3D technique léger et respirant, ce qui permet au chien de garder une totale liberté de mouvement. 

 

 

cape-mykani-dysplasie-chien


 

Les huiles essentielles pour soulager les douleurs de la dysplasie

 

Les huiles essentielles contenues par le baume MyKaniBack ont des vertus bien spécifiques :

  • De l’huile essentielle d’arctium ; 
  • De l’huile essentielle de picea mariana ; 
  • De l’huile essentielle d’arnica montana ; 
  • De l’huile essentielle de gaultheria procumbens ; 
  • De l’huile essentielle de pinus sylvestris.

 

L’huile essentielle d’arctium

L’huile essentielle d’arctium (ou bardane), est connue pour ses vertus anti inflammatoires et tonifiantes. 

 

L’huile essentielle de picea mariana

L’huile essentielle de picea mariana (ou épinette noire), contribue à améliorer la circulation sanguine et lymphatique. 

 

L’huile essentielle d’arnica montana 

L’arnica montana (ou arnica des montagnes) est une plante connue pour soulager les affections inflammatoires locales. 

 

L’huile essentielle de gaultheria procumbens 

L’huile essentielle de gaultheria procumbens (gaulthérie couchée), est indispensable en cas de : 

  • douleurs musculaires ;
  • rhumatismes ; 
  • crampes ; 
  • d'arthrose ; 
  • d'arthrite. 

Car la gaulthérie couchée possède des vertus anti-inflammatoires et antalgiques.

 

L’huile essentielle de pinus sylvestris

Le pin sylvestre possède des vertus anti infectieuses, anti inflammatoires et antiseptiques. 

 

La synergie de ces huiles essentielles utilisée grâce à la Cape MyKani procurera au chien atteint par la dysplasie un confort dans son quotidien. 


 

La Cape MyKani en soutien de la convalescence d’une dysplasie chez le chien

 

L’opération chez le chien dysplasique nécessitera toujours une importante convalescence et rééducation.

Cette convalescence peut aller de quelques semaines à plusieurs mois selon les cas. 

 

Il est intéressant durant cette période de poser la Cape MyKani régulièrement. 

 

Les douleurs ressenties par le chien pendant la convalescence pourront ainsi s’atténuer. 

 

De plus, la Cape My Kani peut être utilisée en complément d’un traitement vétérinaire médicamenteux.

 

Les principes actifs passant directement dans le sang, il n’existe pas de risque de surdosage ni de problèmes au niveau de l’estomac. 


 

Les traitements vétérinaires chirurgicaux 

 

  • Symbiodèse pubienne ; 
  • Double ostéotomie du bassin ;
  • Prothèse de la hanche.

 

La symbiodèse pubienne 

 

La symbiodèse pubienne correspond à l’électrocoagulation de la plaque de croissance du pubis chez le chiot.

 

Cette électrocoagulation entraîne une nécrose thermique et une fermeture prématurée du cartilage de croissance. 

 

La symbiodèse pubienne est réalisable chez le jeune chien jusqu’à 18 à 20 semaines.

 

Elle est souvent réalisée à titre préventif car peu risquée. 



 

La double ostéotomie du bassin 

 

La double ostéotomie du bassin (DOB) chez le chien a remplacé récemment la triple ostéotomie (TOB).

 

Cette intervention crée deux fractures, localisées au niveau du pubis et de l’illium. 

 

Ces fractures vont permettre de modifier l’orientation de la cavité articulaire.

 

Elles seront ensuite fixées grâce à des plaques. 

 

La triple ostéotomie créée quant à elle trois fractures, mais génère plus de complications. 

 

Elle est de plus en plus abandonnée au profit de la double ostéotomie. 


 

La prothèse de la hanche 

 

La prothèse de hanche consiste en un remplacement des surfaces articulaires coxo-fémorales altérées.

 

Le composant remplaçant le fémur est en alliage (titane ou chrome-cobalt). 

 

La prothèse de hanche permet d’améliorer la qualité de vie chien.

 

L’articulation arthrosique et défaillante étant totalement remplacée, et le chien ne souffrira plus. 



 

Comment éviter la dysplasie chez le chien ? 

 

Un suivi vétérinaire régulier pour prévenir la dysplasie 

 

Durant toute sa vie, il est important d’offrir au chien un suivi vétérinaire précis et régulier. 

 

En effet, grâce à ces visites régulières, votre vétérinaire pourra détecter la moindre anomalie, et ce le plus rapidement possible. 

 

Dans le cas d’une dysplasie chez le chien, la précocité du diagnostic est essentielle. 



 

Une alimentation adaptée pour prévenir la dysplasie 

 

Pour éviter la dysplasie chez le chien, une alimentation bien équilibrée est recommandée. 

 

Il est nécessaire de veiller à l’apport nutritionnel et énergétique adéquat selon le chien.

 

Le poids du chien est aussi à surveiller, car l’obésité est un facteur pouvant déclencher ou aggraver la dysplasie. 

 

Le surpoids chez le chien aura tendance à provoquer une usure plus rapide des articulations. 



 

Un exercice physique adapté pour prévenir la dysplasie 


 

Il est important de ne pas faire subir à un chiot ou un chien encore en croissance de gros efforts répétés. 

 

Dans les premiers mois de la vie du chien, il est fortement déconseillé de lui faire monter ou descendre les escaliers. 

 

Il faut aussi éviter de le faire courir sur de longues distances. 

 

L’exercice physique du chien doit être adapté à son âge, sa morphologie et son appareil locomoteur. 


 

La Cape MyKani en prévention de la dysplasie chez le chien 

 

La Cape MyKani peut être posée chez les chiens dès le plus jeune âge. 

 

Le principe actif contenu par le baume MyKaniBack touche les tissus mous afin de prévenir :

  • Les douleurs d’arthrose ; 
  • Les contractures musculaires ;
  • Les lombalgies. 

 

Il peut être intéressant de l’utiliser chez un chien en croissance, notamment avant ou après des balades. 

 

Le système musculaire du chien s’en trouvera relâché et il récupérera d’une manière optimale. 


 

Le pronostic de la dysplasie chez le chien
 

Le pronostic de la dysplasie chez le chien, qu’il s’agisse d’une dysplasie du coude, de l’épaule ou de la hanche, est compliqué à établir. 

 

Chaque cas de dysplasie est différent et nécessite une approche particulière. 

 

Cependant, un chien dysplasique peut vivre dans de bonnes conditions et ce pour de longues années. 

 

Les décisions concernant sa maladie devront être mûrement réfléchies. 

 

Le suivi devra s’adapter à l’évolution de la maladie. 

 

 

Vous savez désormais tout ce qu’il faut savoir sur la dysplasie chez le chien,

 

Vous connaissez maintenant les solutions pour soulager et traiter la dysplasie chez le chien.

 

En cas de doute, consultez votre vétérinaire. Seul le vétérinaire sera en mesure d’effectuer un diagnostic complet de cette pathologie.

 

Vous pouvez découvrir les caractéristiques complètes de la Cape MyKani ici

 

Pour aller plus loin, vous pouvez lire cet article Comment calmer l’arthrose chez le chien

 

Article rédigé par Marine Andrievsky, Stagiaire Communication chez Akhal.

 

Crédit photo : © Studio Flora Charpentier