Comment soigner l'engorgement chez le cheval ?

MALADIE CHEVAL

Comment soigner l’engorgement chez le cheval ? 

 

Comment soigner l’engorgement chez le cheval ? Qu’est-ce que l’engorgement chez le cheval ? Pourquoi un cheval boite-t-il ? Quels sont les traitements pour soigner l’engorgement chez le cheval ? Que faire pour prévenir l’engorgement chez le cheval ?



L’engorgement est une accumulation de liquide synovial au niveau des tendons et articulations du cheval. L’engorgement chez le cheval se traduit par un gonflement des membres localisés généralement au niveau des boulets et tendons. 



 

Qu’est-ce que l’engorgement chez le cheval ? 

 

L’engorgement chez le cheval est lié à une accumulation de liquide synovial appelé “lymphe”. 

 

La lymphe contient : 

  • Les cellules ;
  • Les globules blancs ;
  • Les lymphocytes. 

 

La lymphe a un rôle essentiel dans l’immunité du cheval. 

 

Elle permet aux cellules de rejeter les déchets et de s’alimenter en nutriments. 

 

La lymphe atteint la circulation sanguine par les vaisseaux lymphatiques.


Le gonflement d’un membre est appelé scientifiquement “œdème”. 

 

L’engorgement chez le cheval est généralement localisé au niveau : 

  • Des tendons ; 
  • Des boulets ; 
  • Des jarrets. 

 

L’engorgement peut être bénin comme plus grave. 

 

Il faut donc y être attentif et traiter l’engorgement chez le cheval. 

 

identifier-engorgement-cheval

 

Quelles sont les causes de l’engorgement chez le cheval ? 

 

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de l’engorgement chez le cheval. 

 

L’engorgement est le signe :

  • D’une pathologie sous-jacente ; 
  • D’une affection métabolique ; 
  • De mauvais aplombs.

 

Certains facteurs environnementaux peuvent être à l’origine d’un engorgement chez le cheval : 

  • La chaleur ;
  • L’immobilité ; 
  • Un effort physique trop intensif ; 
  • Une alimentation trop riche. 



 

Une mauvaise circulation sanguine peut-être une des causes d’engorgement chez le cheval

 

L’engorgement peut survenir suite à une absence de mouvement du cheval.



Dans ce cas, le sang stagne au niveau des sabots et entraîne un œdème.



Ce type d’engorgement peut être comparé au syndrome des “jambes lourdes” chez l’humain. 

 

Il peut être dû à une baisse des défenses immunitaires suite à une épisode viral. 

 

L’engorgement touche essentiellement les postérieurs dans cette situation.

Le gonflement est symétrique. 

 

Il touche principalement : 

  • Le paturon ; 
  • Le boulet ; 
  • Et peut remonter jusqu’à mi-canon. 

 

Le gonflement n’occasionne pas de boiterie, ni de douleurs spécifiques.



L’amélioration est visible 15 minutes après une remise en mouvement du cheval au pas. 



 

Engorgement suite à un choc sur un membre de votre cheval

 

Le gonflement apparaît juste après le choc. Il est localisé. 

 

Il s’apparente à “hématome” dans le langage vétérinaire.


L’hématome peut s’élargir, et descendre quelques jours après le choc.


De ce fait, il est difficile de le différencier des autres types d’engorgement. 


Cet engorgement est localisé, et asymétrique. 


Un suros, ou une petite plaie peuvent apparaître suite au traumatisme.


La boiterie n’est pas systématisée. Le cheval peut boiter et avoir des courbatures musculaires. 

 

choc-engorgement-cheval


 

Une infection peut également provoqué un engorgement chez le cheval

 

Une inflammation infectieuse peut être à l’origine de l’œdème. 

 

Un germe peut se développer sur les tissus sous la peau et provoquer un gonflement important.


Des douleurs peuvent survenir au toucher. 

 

Cette infection bactérienne peut survenir suite à une petite plaie.


Les plaies sont propices à l'apparition de bactéries.


Une boiterie peut être constatée. 

 

L’importance de l’œdème provoque une boiterie plus ou moins grave.


Cet engorgement peut également provoquer de la fièvre chez le cheval. 

 

Une prise en charge par un vétérinaire est nécessaire afin d’éviter une aggravation. 


 

La lymphangite chez le cheval

 

Le terme “lymphangite” correspond à une inflammation des tissus sous-cutanés au niveau d’un membre d’un cheval.


La lymphangite est une maladie infectieuse. 

 

La lymphangite est appelée dans le langage courant “poteau”.


Le gonflement peut prendre des propositions importantes.


La lymphangite peut prendre du temps avant de se résorber totalement. 

 

Elle peut laisser des séquelles chroniques. 

 

Cette pathologie peut toucher n’importe quel cheval de tout âge.


Le symptômes de la lymphangite sont : 

  • Un engorgement très prononcé sur un seul membre ; 
  • Une boiterie plus ou moins importante ; 
  • Un suintement cutané et la présence de plaie ; 
  • De la fièvre (pas obligatoirement). 


 

La lymphangite nécessite un traitement vétérinaire à base d’ : 

  • Antibiotiques ;
  • Anti-œdémateux (anti-inflammatoires et diurétique) ; 
  • Antiseptique et astringent local.  

 

Afin de prévenir une lymphangite, désinfecter soigneusement la moindre petite plaie.


Assurez-vous d’une bonne hygiène de l’environnement qui entoure votre cheval. 
 

En cas de doute, consultez votre vétérinaire. Seul le vétérinaire sera en mesure d’effectuer un diagnostic complet.


 

Une inflammation des tendons peut provoquer un engorgement chez le cheval

 

Un œdème peut survenir à la suite d’une tendinite ou d’une entorse du boulet. 

 

L’œdème est propagé sur le membre du cheval. 

 

Il est souvent situé sur le canon et le boulet. 

 

La boiterie est très souvent jointe à cet engorgement. Cela peut durer quelques jours.


L’œdème se résorbe petit à petit, mais une déformation peut rester visible sur la zone touchée.


Cet engorgement affecte qu’un seul membre.


Il survient après un effort intensif, ou un faux mouvement du cheval. 


 

Pourquoi un cheval boite-t-il ? 

 

La boiterie se manifeste par une douleur et atteint l’appareil locomoteur du cheval. 

 

Le terme “boiterie” est un symptôme. Il regroupe plusieurs pathologies. 

 

Identifier la cause d’une boiterie est essentiel. 


Un examen général du cheval est important, ne vous focalisez pas uniquement sur les membres.


Voici les différentes types de boiteries : 

  • Boiteries liées aux abcès ; 
  • Boiteries liées à des blessures tendineuses ou ligamentaires ; 
  • Boiteries liées à l’arthrose ; 
  • Boiteries liées à la fourbure ; 
  • Boiteries liées au syndrome naviculaire. 

 

L’avis d’un vétérinaire est primordial pour la réalisation du diagnostic. 


 

Quels sont les traitements pour soigner l’engorgement chez le cheval ? 

 

L’avis d’un vétérinaire reste essentiel dans la pose du diagnostic. 

 

Certains examens vont permettre d’ajuster le diagnostic du vétérinaire. 

 

L’engorgement chez le cheval peut être traité par :

  • Des cataplasmes d’argile ;
  • L’application d’huiles essentielles ;
  • Le froid ; 
  • Les compléments alimentaires ;
  • La pose de Guêtres Capsular sous forme de “cure”.

 

L’argile pour traiter l’engorgement chez le cheval

 

L’argile a un fort pouvoir d’absorption. Elle va absorber les liquides inflammatoires présents dans les muscles ou les tendons. 

 

L’argile est aussi un antibactérien. Les bactéries sont piégées et retenues lors du contact avec l’argile. 

 

L’argile a également des propriétés astringentes. C’est-à-dire qu’elle resserre les tissus pour faciliter leur cicatrisation.

 

Nous vous conseillons d'utiliser la gamme Thalasso de Cavasso pour faire vos soins avec de l’argile.

 

Les huiles essentielles pour réduire l’engorgement 

 

Certaines huiles essentielles sont reconnues pour leurs vertus antalgiques. C’est-à-dire qu’elles ont un effet apaisant.

 

Elles ont aussi des propriétés drainantes et anti-inflammatoires. 

 

Vous pouvez notamment utiliser les huiles essentielles suivantes : 

 

  • Cyprès Commun : qualités toniques et circulatoires exceptionnelles ;
  • Citronnelle de Java : effets anti-inflammatoires en application cutanée directe ;
  • Eucalyptus Citronné: qualités apaisantes, anti-inflammatoires, antalgiques et anti-fongiques utilisées traditionnellement pour le confort articulaire.

 

huiles-essentielles-engorgement-cheval

Par exemple, le baume CapTend de chez Akhal contient :

 

  • Une base aqueuse neutre ;
  • De l’huile essentielle de cyprès commun ;
  • De l’huile essentielle la citronnelle de Java ;
  • De l’huile essentielle de la menthe des champs ;
  • De la gomme arabique pour assurer la synergie entre les huiles.

 

Les Guêtres Capsular

 

Il existe des guêtres de soins nouvelle génération. 

 

Elles sont généralement composées d’une guêtre et d’une sous-guêtre. Avec à l’intérieur une lingette lavable.

 

Cette lingette est réutilisable et permet d’absorber la formule pour relâcher lentement les principes actifs et obtenir ainsi une efficacité accrue.

 

Vous pouvez par exemple appliquer sur la lingette le baume CapTend cité ci-dessus pour soulager une molette chez le cheval.

 

engorgement-guetres-capsular

 

Les guêtres Capsular se placent sur les antérieurs et/ou les postérieurs des chevaux en période de repos.

 

Elles absorbent les vibrations en cas de choc au repos.

 

Au contact de la peau du cheval, les actifs pénètrent dans son organisme.

 

Le principe actif touche les tendons afin de prévenir les tendinites, molettes et engorgement. 

 

La Gamme Capsular Récupération permet notamment de : 

 

  • Aider à resserrer les tissus tendineux ;
  • Favoriser la résorption des œdèmes ;
  • Accélérer le drainage des toxines.

 

engorgement-cheval-guetres-capsular

Les guêtres Capsular sont fabriquées dans des matériaux très légers.

 

Elles pèsent 250 grammes chacune.

 

Les Guêtres Capsular sont entièrement fabriquées en France.


 

Le froid


Le froid permet de réduire l’engorgement chez le cheval.


L’eau froide permettra de réactiver la circulation sanguine.


Le jet d’eau doit être orienté de bas en haut. 

 

engorgement-cheval-eau-froide


 

Les compléments alimentaires

 

Pour soulager et améliorer la circulation sanguine de votre cheval, certains compléments alimentaires peuvent être bénéfiques. 

 

Ils vont soutenir l’organisme du cheval pendant le processus de stimulation de la circulation sanguine. 

 

Nous vous conseillons d'utiliser la Gamme Tonivenol de chez Equibao pour complémenter votre cheval. 



 

Que faire pour prévenir l’engorgement chez le cheval ? 

 


Différentes astuces quotidiennes peuvent prévenir l’engorgement chez le cheval : 

  • Marcher votre cheval 20 minutes avant chaque séance ;
  • Doucher les membres de votre cheval après effort ; 
  • Aider à la récupération avec des traitements naturels. 


 

Marcher votre cheval avant chaque séance d’entraînement 

 

Marcher permet de réactiver la circulation sanguine dans l’organisme du cheval. 

 

Marcher le cheval en main 20 minutes avant votre séance sera bénéfique pour sa circulation sanguine mais également pour son échauffement musculaire. 

 

Mettre le cheval au paddock est également recommandé.


C’est également très bon pour son équilibre mental.

 

prevenir-engorgement-cheval
 

 

Doucher les membres de votre cheval après l’effort

 

Une douche des membres permet également de prévenir de l’engorgement. 

 

Doucher les membres de bas en haut pendant 5 minutes avant de le rentrer au box.


L’eau froide permet d’activer la circulation sanguine et d’évacuer les toxines plus facilement.

 

Protéger les sabots du cheval avec un onguent ou une graisse à pieds adaptée si les douches sont répétitives. 



 

Aider à la récupération avec des soins naturels

 

L’utilisation de soins naturels aide le cheval à mieux récupérer après l’effort. 

 

Utilisez par exemple : 

  • De l’argile ; 
  • Les Guêtres de soins Capsular ; 
  • Des huiles essentielles. 

 

Ces soins locaux permettent d’aider l’organisme du cheval à évacuer les toxines, soulager les douleurs éventuelles et ainsi prévenir le risque d’engorgement. 


 

La solution pour l’engorgement chez le cheval

 

Vous savez désormais tout ce qu’il faut savoir sur l’engorgement chez le cheval.

 

Vous connaissez maintenant les solutions pour réduire l’engorgement.

 

En cas de doute, consultez votre vétérinaire. Seul le vétérinaire sera en mesure d’effectuer un diagnostic complet.

 

Vous pouvez découvrir les caractéristiques complètes des guêtres Capsular ici.

 

Pour aller plus loin, vous pouvez lire cet article sur les tendinites chez le cheval.

 

 

Article rédigé par Flora Michon-Charpentier, responsable communication chez Akhal. 

 

Crédit photo : © Studio Flora Charpentier