Comment diagnostiquer et soigner la lymphangite chez le cheval

comment-diagnostiquer-et-soigner-la-lymphangite-cheval-le-cheval

Aujourd’hui, vous remarquez que votre cheval souffre d’une patte. Sa patte arrière est gonflée : il a un poteau, un bel oedème. Il s’agit peut-être d’une lymphangite. Vous voudriez savoir comment reconnaître une lymphangite d’un autre engorgement ? Comment savoir si son cheval est engorgé ? Dans cet article, vous verrez comment la reconnaître et la soigner.

Dans cet article vous allez découvrir :

  • Comment savoir si son cheval est engorgé ?
  • Comment reconnaître une lymphangite ?
  • Comment la soigner naturellement.

Une lymphangite est une inflammation des tissus sous-cutanés et du système lymphatique des membres du cheval.

Comment s’attrape une lymphangite chez le cheval ?

La lymphangite est une affection des membres malheureusement commune chez les chevaux. L’origine principale est infectieuse. Suite à une plaie, la durée de l’infection varie mais touche le membre en moins de 24H en général.

L’infection atteint les tissus sous-cutanés et le système lymphatique, d’où le terme de lymphangite. Le suffixe en -ite signifie infection, du système lymphatique donc. En anglais on parle de cellulitis.

L’infection touche le plus souvent les membres postérieurs, mais les pattes avant peuvent aussi s’infecter. Généralement, l’infection ne concerne qu’une seule patte. On parle d’infection unilatérale.

Un engorgement est fréquent et très douloureux, mais se soigne bien. En revanche, la lymphangite peut s’aggraver rapidement et devenir très grave. Si elle n’est pas traitée à temps, elle peut laisser des séquelles chroniques.

Il ne faut pas confondre la lymphangite avec une lymphangite épizootique, qui est causée par un champignon.

Les causes

La cause principale de la lymphangite est une infection. La responsable est presque toujours une blessure à la jambe ou au pied. Cette rupture de la barrière cutanée favorise la pénétration d’un germe dans l’organisme du cheval. La plaie peut passer inaperçue, et toucher le pied ou la patte. Une petite plaie sous le sabot, chez les chevaux aux pieds abîmés et en milieu humide notamment, peut dégénérer rapidement et infecter la patte.

Pourquoi un cheval est engorgé ?

Lors d’une lymphangite, le membre touché s’infecte et enfle. On parle communément d’engorgement de la patte. Il s’agit d’un œdème, qui est un marqueur d’infection.

Familièrement, on dit que le cheval a “un poteau”. En effet, l’oedème enfle parfois de manière si impressionnante qu’il est difficile de ne pas passer à côté.

L’infection de la patte cause une inflammation et un œdème. Cette inflammation sévère est très douloureuse pour le cheval. La douleur est causée par la surpression et la tension sous la peau. L’engorgement se diffuse le long du membre, en remontant avec l’infection. Il peut gonfler au point de faire perler de la lymphe, voire de faire craqueler la peau.

Il ne faut toutefois pas confondre cet engorgement d’origine infectieuse avec l’engorgement passager d’un cheval qui serait trop resté au box par exemple. Celui-ci est dû à un défaut de retour veineux et est moins grave. Cet engorgement se résorbe spontanément à l’exercice.

Comment savoir si son cheval est engorgé ?

Pour savoir si votre cheval est engorgé, il faut pouvoir identifier les signes de l’œdème. Les signes sont :

  • Enflement ;
  • Signe du godet ;
  • Douleurs ;
  • Suintement, parfois ;
  • Oedème qui progresse en quelques heures.

Le signe du godet est un marqueur symptomatique d’un œdème. Si vous appuyez avec votre doigt sur l’œdème, il subsistera une petite empreinte après l’avoir retiré. Elle se résorbe petit à petit.

De plus, s’il y a suintement de lymphe, vous aurez une sensation humide et grasse au toucher.

Comment reconnaître une lymphangite ?

La lymphangite est une infection qui peut toucher n’importe quel cheval. Il n’existe pas de races prédisposées pour cette maladie infectieuse. De même, l’âge ou le sexe du cheval n’influent pas sur les risques d’attraper cette infection.

Les symptômes

Les symptômes de la lymphangite sont assez typiques :

  • Oedème important ;
  • Signes de douleurs à la palpation ;
  • Plaie sur le membre touché, si vous la trouvez ;
  • Boiterie importante, proportionnée à l’engorgement ;
  • Suintement de l’oedème ;
  • Hyperthermie (fièvre) si l’infection a progressé ;
  • Perte d’appétit, abattement.

Dans certains cas, grâce à une prise en charge rapide et un traitement, l’infection ne remonte pas trop haut sur le membre blessé.

Chez d’autres chevaux, malheureusement non soignés rapidement, l’infection et l’engorgement prennent toute la patte. La situation peut s’aggraver et le germe infecter toute la jambe en moins de 24H.

Des rechutes ou des séquelles sont possibles si l’infection n’a pas été traitée suffisamment tôt. Un oedème chronique peut subsister, ou le germe peut devenir résistant aux antibiotiques.

Si une infection peut causer la mort d’un animal, il est tout de même très rare qu’une lymphangite soit responsable, étant la plupart du temps soignée rapidement.

Cape-capsular-cushing

Photo d’illustration

illustration-lymphangite-cheval

La prise en charge de la lymphangite.

La lymphangite est une infection le plus souvent bénigne, à condition qu’elle soit traitée rapidement pour ne pas qu’elle s’aggrave.

Une fois le diagnostic posé avec certitude, il va falloir traiter la cause de l’infection et éliminer le germe responsable.

Le plus souvent, le vétérinaire prescrit une antibiothérapie à spectre large, dans le but d’éliminer la bactérie ayant causé l’infection. Il peut réaliser un prélèvement afin d’identifier la bactérie et donc adapter plus précisément l’antibiotique, mais bien souvent il est difficile d’identifier la bactérie, qui se sera confondue avec la flore bactérienne cutanée du cheval.

En plus des soins locaux et de l’antibiothérapie, le vétérinaire prescrit généralement des traitements anti-oedémateux, à base d’anti-inflammatoires et de diurétiques, pour faire réduire l’oedème.

Les traitements naturels de la lymphangite chez le cheval

En première intention, une désinfection locale est recommandée. Elle s’effectue avec un savonnage local, répété plusieurs fois. Cela peut se faire avec un savon antiseptique naturel. N’hésitez-pas à savonner généreusement le membre entier de votre cheval. Savonnez et rincez trois fois la plaie avec votre savon antiseptique, comme pour une intervention chirurgicale.

Si vous nettoyez dès que vous constatez une plaie et qu’il n’y a pas encore d’infection, ce savonnage aura un rôle préventif et permettra probablement d’éviter une infection.

Au début d’une inflammation, cela préviendra une aggravation de l’infection.

Un rinçage avec un jet d’eau massant fera du bien à votre cheval également. En massant le membre et l’œdème, il fera circuler la lymphe et soulagera un peu votre cheval.

Une fois la plaie nettoyée, un peu de marche est recommandée pour faire circuler la lymphe et stimuler le membre blessé. Promenez ainsi au pas votre cheval, une petite demi-heure. S’il semble trop souffrir et boiter, n’insistez pas. L’infection est déjà bien installée.

Un soin local non médicamenteux et efficace est souvent employé. Il s’agit d’apposer un bandage sec ou imprégné d’une solution antiseptique et astringente. Le bandage doit être enroulé tout autour de l’œdème, en serrant raisonnablement. L’idée est de garder la plaie au propre, et de contenir l’œdème en apportant une petite contention.

En mettant au cheval un bandage imprégné de Dakin ou d’eau de javel très diluée dans de l’eau propre, le bandage aura un effet désinfectant, pour limiter l’infection. Il aura aussi un rôle astringent, pour “aspirer” la lymphe et donc réduire l’oedème, et ainsi soulager le cheval.

Laissez ce bandage maximum 12H, et pas plus de 3 jours de suite. Vérifiez qu’il ne fait pas garrot. Un bandage mal posé risque de gêner le retour veineux et refaire un engorgement plus bas.

Huiles essentielles

Plusieurs huiles essentielles sont utiles en cas d’inflammation et d’infection.

En tout premier, la très connue Tea tree, ou arbre à thé. Ses vertus antiseptiques à spectre large ne sont plus à démontrer.

L’huile essentielle d’Eucalyptus citronnée est antalgique, avec en plus des effets anti-inflammatoires. Exactement ce que l’on recherche en cas d’inflammation locale douloureuse.

Enfin, la troisième huile essentielle que nous pouvons utiliser est l’huile de gaulthérie couchée, antalgique également.

Ces deux dernières huiles sont dermocaustiques, il faudra les diluer à 20% dans de l’huile végétale avant de les appliquer.

Avant d’appliquer une huile essentielle sur votre cheval, faites-la lui sentir pour voir s’il l’accepte bien. Il sentira son odeur un moment après application, et il ne faut pas qu’elle le dérange. S’il détourne la tête, n’insistez pas. De même, s’il est allergique ou asmathique, n’utilisez pas d’huiles essentielles, naturellement.

Si vous relevez une petite plaie sur une patte de votre cheval et qu’il n’y a pas encore d’infection, vous pouvez la désinfecter avec une petite goutte d’huile essentielle de tea tree. Une fois sèche, vous pouvez apporter de l’huile de lavande vraie afin d’accélérer la cicatrisation.

L’Argile

L’argile a de nombreuses vertues. Par son effet astringent, le cataplasme d’argile verte aide à drainer l’œdème et la lymphe du membre blessé.

Pour cela, nous vous recommandons l’usage d’une argile verte de qualité reconnue, pour ne pas aggraver l’infection. Vous pouvez utiliser de l’argile en poudre vendue dans les magasins équestres, ou bien de l’argile verte de pharmacie.

Après avoir nettoyé et désinfecté la plaie, massez le cheval au jet et faites le un peu marcher. Appliquez ensuite l’argile verte sur l’œdème, ainsi qu’au-dessus et en dessous de la plaie. Évitez de mettre de l’argile sur la plaie, qu’il vaut mieux avoir désinfectée et laissée propre.

Laissez cet emplâtre quelques heures avant de nettoyer de nouveau le membre.

Vous savez désormais tout pour reconnaître et soigner la lymphangite du cheval !

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter les bienfaits des Guêtres Capsular sur l’engorgement. 
Nous vous conseillons également la lecture de cet autre article concernant les molettes chez le cheval. 

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Bienvenue dans l'aventure Akhal !

5€ offerts 

Inscrivez-vous à la newsletter Akhal, nous vous offrons une remise de 5€ valable sur votre 1ère commande